Tutoriel réalisé par Zafirh

Salut à tous,
voilà je sais que le sujet du mortier à déjà était abordé par certains ici (Jericho et Xoliums notamment) mais je viens de passer quelques heures à m’entrainer et j’ai donc naturellement trouvé des façons plus pratique de l’utiliser.

Les bases ne changent pas, mais les joueurs de Wolf trouveront dans ces lignes une façon d’améliorer notre utilisation du mortier.

 

1. LES POSTES DE TIREUR/SPOTTER
______________________________________________________________________________________________________________________________________
Le poste de mortier nécessite au moins 2 personnes pour être pleinement effectif, un tireur et un spotter.
Le tireur est le personnel qui opère physiquement le mortier. Il gère la direction, l’élévation et tous les autres paramètres de tirs. Il est aussi responsable des munitions et des charges : C’est lui charge de décharge les différentes munitions et qui change les différentes charges.
Le spotter lui est le responsable du mortier. C’est lui qui donne toutes les indications nécessaires à la réussite du tir. C’est aussi lui qui donne les demandes d’ajustements, avec deux possibilités : Soit il à un visuel direct sur la zone ciblée et, équipée de jumelles à fort grossissement, il annonce les ajustements nécessaire directement à son tireur. Soit il n’a pas de visuel, dans ce cas là il attend les demandes d’ajustements de la part du groupe qui à demandé le tir, puis les transmet au tireur.

Les demandes d’ajustements :
Lorsque le spotter peut déterminer lui même ces ajustements, il les annonce directement par la voix au tireur, selon ce modèle :
[Ajustement nécessaire de la direction pour le prochain tir] ; [ajustement nécessaire de l’élévation pour le prochain tir]

En revanche, lorsque c’est un autre groupe qui transmet les correction au spotter, il les transmet selon ce modèle :
[Distance entre l’impact et la cible en mètres sur la droite ou la gauche] ; [distance entre l’impact et la cible en mètres sur la profondeur]

Prenons pour exemple un tir demandant les mêmes corrections, mais dans les deux situations évoqués :
Ex : Rectification 50m droite, 10m haut => Dans cet exemple, le 1er tir à donc atterri 50m à gauche de la cible, et 10 avant la cible.
Ex : De [groupe] pour [mortier] : Demande d’ajustement de tir : Impact 50m à gauche de la cible et 10m trop court.

Pour faciliter l’utilisation des ‘ droite/gauche ‘ et ‘ trop court/trop long ‘ le spotter aura défini sur carte l’angle de tir, de cette façon le groupe demandant un ajustement pour facilement déterminer ou est la droite et la gauche du tireur.

Cliquez ICI pour un exemple de marquage sur carte facilitant la demande d’ajustement. Cette image illustre l’exemple donné plus haut, donc un tir à 50m sur la gauche et 10m trop court.

Conclusion :
Il est important de comprendre que les demandes d’ajustement doivent se faire en deux partie : Le rectification de la direction (donc droite/gauche) PUIS la rectification de l’élévation (donc trop court/trop long). Si le groupe annonce que l’obus est tombé a 150m de la cible sans autre précision, il sera impossible pour le spotter de définir un ajustement.

2. LES CHARGES
______________________________________________________________________________________________________________________________________
Vous le savez tous, le mortier dispose de 3 types de charges, qui propulsent soit des fusées éclairantes, soit des grenades fumigènes ou encore des « HE » (pour High Explosive).
Ces charges sont notées de 0 à 2, 0 étant la charge la moins puissantes, 2 étant quant à elle la charge la plus puissante.

Les différentes charges se distinguent les unes des autres par plusieurs facteurs :
_Premièrement, évidemment, la distance de tir. La charge 0 pour les courtes distances (de 100m à 450m), la 1 pour les courtes et moyennes (de 150m à 1700m) et la 2 pour les moyennes à longues distances (
_Les différentes charges entrainent aussi une dispersion des obus différentes. En effet, pour atteindre une cible à la même distance (disons 450m par exemple) la charge 2 devra aller très haut dans le ciel pour compenser sa puissance et retomber à une courte distance, tandis que c’est la distance maximum pour la charge 0, elle devra donc aller beaucoup moins haut. Donc, la charge 2 entrainera une dispersion plus grande que la charge 1, qui elle même sera plus grande que la charge 0.
_L’effet du dénivelé. C’est le même phénomène physique que pour la dispersion : Plus un obus monte haut, plus sa trajectoire au moment de touche le sol sera proche de la verticale. De là, il est facile de comprendre qu’un obus qui tombe presque à la verticale ne sera presque pas impacté par le changement d’altitude entre le départ et l’arrivée.

Conclusion :
Il est évident que le choix de la charge se fait en fonction de la distance, mais pas uniquement. Si 2 (voire 3) charges peuvent atteindre la cible, alors de nouvelles questions doivent venir à notre esprit :
La zone que je vise est elle restreinte (Bâtiment par exemple) ou au contraire très étendue (Nombreuses unités dans une forêt) ? Charge 0 dans le premier cas, charge 1 ou 2 dans le deuxième.
Le dénivelé est il important entre moi et ma cible ? Si oui, je peux utiliser une charge supérieure pour éviter de devoir faire des calculs compliqués pour ajuster le tir.
Cliquez ICI pour un aperçu des différentes dispersion, la barre rose sert d’échelle. Tirs de 8 obus HE à 450m sans vent ni dénivelé.